eWAKA l'une des startups africaines les plus prometteuses dans le domaine de la mobilité durable, a reçu un soutien stratégique du Start-up Fund du Secrétariat d'État à l'Economie (SECO) de la Confédération Suisse. Le SECO Start-up Fund a offert un prêt de 500 000 CHF en soutien aux plans d'eWAKA pour 2023 afin d'accélérer une stratégie de croissance axée sur la fourniture d'une technologie de mobilité innovante et durable en Afrique par le biais de la production locale et de la promotion du vélo électronique phare d’eWAKA, connu sous le nom de Shujaa.

Suite à la décision du Gouvernement lors de son Conseil tenu le mercredi 21 décembre 2022, le Ministère du Transport et de la Logistique annonce le lancement de l’opération d’inscription pour l’obtention du soutien exceptionnel supplémentaire destiné aux professionnels du transport routier et ce, à partir du lundi 26 décembre 2022, via la plateforme mouakaba.transport.gov.ma.

La Commission des Infrastructures, de l'Energie, des Mines et de l'Environnement à la Chambre des Représentants, a tenu, le mardi 31 janvier 2023, une réunion avec Monsieur Mohammed ABDELJALIL, Ministre du Transport et de la Logistique, en présence de Monsieur Mohamed Rabie KHLIE, Directeur Général de l'Office National des Chemins de Fer "ONCF", consacrée à la discussion du thème : "Réalité et perspectives du transport ferroviaire au Maroc".

Le Ministre du Transport et de la Logistique, Monsieur Mohammed ABDELJALIL, a affirmé, lundi 02 janvier 2023 à la Chambre des Représentants, que le calendrier du Plan Rail Maroc, mené par l'Office National des Chemins de Fer (ONCF), est lié à la disponibilité du financement nécessaire, qui est estimé à 400 milliards de dirhams (MMDH).

Dans sa réponse à une question orale sur "la création d’un train à grande vitesse (TGV) reliant Oujda à Casablanca et Nador à Tanger", M. ABDELJALIL a indiqué que la mise en œuvre de ce Plan, qui intervient dans le cadre de la poursuite du développement du réseau ferré national sur le long terme, "nécessite de trouver des solutions de financement innovatrices basées sur le partenariat public-privé, outre l'implication des collectivités territoriales".

Le plan ferroviaire "ambitieux" comprend 1.300 km de lignes à grande vitesse, qui relieront Tanger à Agadir d'une part, et Oujda à Rabat de l'autre, en plus de 3.800 km de lignes à moyenne vitesse, a ajouté le Ministre, notant que l'objectif étant de desservir l’ensemble du territoire national et d'accompagner la croissance économique du pays et les besoins anticipés pour le transport de voyageurs.

Ces projets permettront de relier 43 villes marocaines au lieu de 23 actuellement, et assureront également le transport ferroviaire de 87% de la population, soit une augmentation de 36%, a-t-il fait savoir, soulignant que 10 centres régionaux de correspondance seront créés pour organiser et améliorer l'intégration avec les autres modes de transport. ​