Bannière FRS 2022

La réouverture de la frontière stimule "considérablement" le trafic maritime de Tanger

Portuaire
Typography

Le trafic dans les ports marocains de Tanger a augmenté de manière significative depuis la reprise des relations entre le Maroc et l'Espagne.

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a souligné jeudi qu'environ un mois après la réouverture des frontières entre les deux pays, quelque 116.000 passagers ont transité par les ports de Tanger.

Il a fait cette remarque lors d'un point de presse à l'issue du conseil de gouvernement hebdomadaire tenu à Rabat.

Selon les chiffres officiels, 78.497 passagers et 22.918 véhicules sont entrés par le port de Tanger Med.

Dans le même temps, 65 684 passagers et 18 708 véhicules ont quitté le port marocain pour des destinations étrangères.

En ce qui concerne le port de Tanger City, les statistiques indiquent que 38 292 passagers ont contribué à 5 210 entrées, tandis qu'il a enregistré 35 967 passagers et 5 201 sorties.

Bien que les chiffres récents soient encore loin d'atteindre ceux de l'ère pré-pandémique, il semble qu'il y ait une amélioration progressive du trafic maritime à Tanger-ville et Tanger-Med.

Soulignant les volumes mensuels, M. Baitas s'est montré optimiste quant à l'opération Marhaba 2022, une initiative logistique qui vise à faciliter le retour de la diaspora marocaine pour les vacances d'été.

L'autorité portuaire de Tanger Med cherche à investir 150 millions de dirhams (15,2 millions de dollars) dans les infrastructures "pour préparer l'opération de transit et assurer la sécurité sanitaire, tout en renforçant les capacités de confort et de contrôle du port", a déclaré le directeur général adjoint de l'autorité portuaire de Tanger Med, Hassan Abkari.

Le nombre de comptoirs d'enregistrement à la gare maritime a été porté de 10 à 16, en plus du déploiement de 32 comptoirs dans le port pour les passagers avec véhicules.

La réunion ministérielle a également pris note de l'accord "services aériens" entre le Maroc et les Philippines, signé le 17 mars à Rabat. Le cabinet présente un projet de loi de ratification de l'accord pour développer les services aériens entre nos deux pays.

L'accord vise à développer un système aérien international basé sur la concurrence entre les compagnies aériennes des deux pays.

Pour réagir à ce post merci de vous connecter ou s'inscrire si vous n'avez pas encore de compte.