Le trafic aérien au Royaume reprend de plus belle durant cette année 2022, qui s’apprête à se clôturer sous de très bons auspices, à la faveur notamment de l’allègement des restrictions de voyage et la reprise des activités touristiques, après deux années de crise sanitaire.

L’ingénierie marocaine demeure le chef de file des études objet d’un appel d’offres international, avec la clause de préférence nationale, lancé par l’Office national des chemins de fer (ONCF) dans le cadre des études structurantes et prospectives pour le développement futur du réseau ferré national, a affirmé l’ONCF.

Le 15 Novembre 2022, Al Boraq fête son 4ème anniversaire. Depuis son lancement par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, le premier train à grande vitesse du continent n’en finit pas de séduire. En 2019, au terme de sa première année d’exploitation, Al Boraq avait transporté 3 Millions de passagers, aujourd’hui, ce sont plus de 10 Millions de voyageurs qui l’ont choisi pour leurs déplacements et continuent à contribuer à sa success- story, en empruntant les 30 000 trains ayant circulé depuis sa mise en service. Tous les indicateurs annoncent qu’il bouclera l’année en cours sur un trend haussier, avec plus de 4 millions de passagers. Bravant la conjoncture, Al Boraq enregistre de belles performances et honore pleinement tous les engagements pris.

Monsieur Mohammed ABDELJALIL, Ministre du Transport et de la Logistique a reçu, le lundi 14 novembre 2022 au siège du Ministère, une délégation de la société allemande Siemens mobility, qui a été accompagnée de Son Excellence Monsieur Robert DÖLGER, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Maroc.

La Banque Européenne d'investissement (BEI) et l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) ont annoncé, mercredi 09 novembre 2022, la signature d'un contrat de financement de 200 millions d’euros (2,1 milliards de dirhams) qui représente 80% d’une enveloppe globale de 250 millions d’euros mise à disposition de l’ONCF, pour soutenir son plan d'investissement.

Suite au relai par certains supports d’informations présentant une grande confusion et des informations totalement erronées sur les évolutions des projets d’extension du réseau ferré national, l’Office National des Chemins de Fer, dans un souci de transparence et afin de lever toute équivoque, tient à apporter les éclaircissements qui s’imposent.