Les débarquements de poisson ont baissé de 32% depuis début 2011 par rapport à la même période de l’année précédente. Selon les chiffres de la tutelle, la production des segments de la pêche côtière et artisanale s’est établie à 386.717 tonnes. Ce qui représente une baisse de 33% par rapport aux sept premiers mois de 2010. Mais la baisse des captures explique-t-elle à elle seule la flambée des prix constatée depuis quelques semaines sur les marchés de poisson et particulièrement depuis le début du mois de Ramadan?

Le marché des fruits et légumes est au niveau le plus bas. En cause, les fortes chaleurs qui continuent de sévir sur l’ensemble des régions de production. La canicule ayant, en effet, accéléré de manière anormale la maturité des productions, notamment celles des fruits rouges et du maraîchage de saison. Du coup, l’afflux massif sur les places de commercialisation des volumes a entraîné une forte baisse des prix.