GreenVoyage2050: 11 pays accélèrent l’action vers la décarbonisation

Sécurité Maritime
Typography

Le projet aide les États à adopter des mesures sur le rendement énergétique et les carburants à faible et zéro émission de carbone.

Onze États de partout dans le monde sont partenaires du projet GreenVoyage2050, mené par l'Organisation maritime internationale (OMI) et la Norvège. Le projet vise à soutenir le processus de décarbonisation des transports maritimes, conformément à la Stratégie initiale de l'OMI concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des navires.

Dans le cadre de cette stratégie, les États Membres de l'OMI se sont engagés à réduire au moins de moitié les émissions annuelles de GES provenant des transports maritimes internationaux d'ici à 2050, par rapport aux niveaux de 2008, et à travailler en vue de leur élimination progressive aussitôt que possible au cours de ce siècle.

Leprojet GreenVoyage2050 soutient activement les États dans ce processus de décarbonisation, en les aidant à mettre en œuvre les mesures de rendement énergétique déjà adoptées par l'OMI (contenues dans l'Annexe VI de la Convention internationale de 1973 pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL)) et à réduire les émissions des navires conformément à la Stratégie de l'OMI en matière de GES. Le projet contribuera aussi à renforcer les capacités des pays en développement, notamment les petits États insulaires en développement (PEID) et les pays les moins avancés (PMA) afin qu’ils honorent leurs engagements en matière de changement climatique et de rendement énergétique pour les transports maritimes.

À ce jour, les pays partenaires du projet GreenVoyage2050 sont l’Afrique du Sud, l’Azerbaïdjan, le Belize, la Chine, l’Équateur, la Géorgie, les Îles Cook, les Îles Salomon, l’Inde, le Kenya et le Sri Lanka.

En participant au projet, ils chercheront à renforcer le respect de l'Annexe VI de MARPOL, faciliter le partage des meilleures pratiques opérationnelles, favoriser l'adoption de technologies à haut rendement énergétique et envisager les options de carburants à faible et à zéro émission de carbone. De nouveaux carburants, de nouvelles technologies et des innovations seront nécessaires pour atteindre les objectifs de la Stratégie de l'OMI en matière de GES.

Plus précisément, le projet GreenVoyage2050 aide les États à:

élaborer des lois visant à transposer l'Annexe VI de MARPOL dans le droit national ;

entreprendre des évaluations des émissions maritimes ; élaborer des cadres de réglementation et des plans d'action nationaux pour traiter de la question des émissions de GES des navires ;

évaluer les émissions et élaborer des stratégies de réduction des émissions spécifiques à chaque port ;

identifier des opportunités et réaliser des projets pilotes, grâce à la création de partenariats entre le secteur public et le secteur privé et la mobilisation de ressources financières ;

accéder à un financement et des investissements dans des technologies à haut rendement énergétique; et

établir des partenariats avec l'industrie afin de développer des solutions nouvelles et innovantes à l'appui de transports maritimes à faibles émissions de carbone.

Le projet soutient aussi la coopération entre les secteurs maritime et portuaire dans les différents États.

« Nouveaux pays pilotes » et « premiers pays pilotes »

Puisque les États se trouvent à des stades différents en matière de mise en œuvre des mesures de rendement énergétique de l'OMI et d'autres processus tels que les évaluations de référence, les pays partenaires ont été classés en deux groupes, soit les « nouveaux pays pilotes » et les « premiers pays pilotes ».

Les nouveaux pays pilotes (NPC) sont ceux qui, dans un premier temps, entreprendront une évaluation nationale des émissions du secteur maritime, ce qui permettra de déterminer la ligne de référence et de construire une base d'informations. Cela servira de point de départ pour l'élaboration d’un plan d’action national sur la réduction des émissions de GES des navires.

Les nouveaux pays pilotes sont : l'Azerbaïdjan, le Belize, les Îles Cook, l'Équateur, le Kenya, les Îles Salomon et le Sri Lanka.

Les premiers pays pilotes (PPC) sont ceux qui ont déjà entrepris des démarches pour évaluer les émissions du secteur maritime et qui ont entamé l'élaboration de leur plan d'action national pour réduire les émissions de GES des navires. Le projet GreenVoyage2050 aidera les PPC à finaliser leur plan d'action national, à identifier des possibilités de projets pilotes et à en poursuivre le développement en vue d'obtenir le financement nécessaire pour leur mise en œuvre.

Les premiers pays pilotes sont : l'Afrique du Sud, la Chine, la Géorgie et l'Inde.

Tous les pays partenaires recevront une formation sur les développements réglementaires liés à l'Annexe VI de MARPOL et la Stratégie initiale de l'OMI en matière de GES, de même qu'une formation sur les principales technologies et les principaux carburants à faible teneur en carbone.

Le projet prévoit également des activités de renforcement des capacités sur des mesures relatives aux ports durables et à la réduction des émissions de l'interface navire-port.

Alliance mondiale du secteur à l'appui des transports maritimes à faibles émissions de carbone (GIA)

Le projet GreenVoyage2050 comprend une collaboration forte de la part du secteur privé. L'Alliance mondiale du secteur à l'appui des transports maritimes à faibles émissions de carbone est un partenariat public-privé dont l'objectif est de recenser et d'élaborer des solutions novatrices pour s'attaquer aux obstacles à l'adoption et à la mise en œuvre de nouvelles technologies et mesures opérationnelles en matière de rendement énergétique.

Sites Web et informations complémentaires

Le site Web du projet GreenVoyage2050 peut être consulté à l'adresse suivante : https://greenvoyage2050.imo.org/

À propos de l’Alliance mondiale du secteur à l’appui des transports maritimes à faibles émissions de carbone : https://greenvoyage2050.imo.org/about-the-gia/

Le projet GreenVoyage2050 fait partie d'un ensemble de projets menés par le Département des partenariats et des projets de l'OMI : https://www.imo.org/en/OurWork/PartnershipsProjects

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.